Click here to continue to AdForum
×
TitleAlexia (English)
Agency
Campaign Signatures Marathon
Advertiser Amnesty International
Brand Amnesty International

Want to see all the credits ? this content is for subscribers only

Subscribe and get unlimited access.

Be inspired by the best creative work from around the world.

Date of First Broadcast/Publication Subscribers Only
Business SectorSubscribers Only
LanguageEnglish
Tagline (original language)Subscribers Only
Type Print
More InformationSubscribers Only
Retoucher .a S...is ..r .e G...eau Subscribers Only
Executive Creative Director B...a Ze....li Subscribers Only
Art Director
Copywriter M....el Kr.....an Subscribers Only
Account Director E..a Ma....ux Subscribers Only
Agency Producer
Photographer ..o Ca....rd Subscribers Only

About la chose

Le pari semblait osé. Faire la chose.
Partir de zéro, 100% entrepreneurs et 100% indépendants avec une ambition, inventer le modèle d’agence de communication de l’ère digitale.

Tout repenser du sol au plafond,
notre rôle, notre métier, notre valeur ajoutée, notre organisation,
notre fonctionnement, pour définir et produire avec nos clients les nouveaux éco-systèmes de communication des marques, multimédia, formes multiples. Penser et créer intégré, décloisonné, avec la création comme ADN.

8 ans plus tard, le pari est réussi. La chose a vu juste.
Les lignes ont bougé, le digital est au cœur, non plus en périphérie de nos vies et de notre métier. La chose a grandi, cultivé et imposé petit à petit son nouveau modèle.

2014 et au delà. La chose accélère…
Le marché est grand ouvert, face à une sur-concentration et un empilage de structures, la vague d’agences indépendantes qui ont emboité le pas à la chose ne cesse de s’affirmer. Le temps d’appliquer ce nouveau business-model à des marques iconiques et leaders est venu… 

Latest News

La sécurité routière s'affiche sur les bus pour égratigner la conscience des conducteurs sur le point de textoter ou téléphoner au volant

AVIGNON, MULHOUSE, BÉTHUNE, ORLÉANS, GRENOBLE… DANS 40 VILLES DE FRANCE, PLUSIEURS PHRASES INCISIVES COUVRENT L'ARRIÈRE DES BUS POUR DISSUADER LES CONDUCTEURS D’UTILISER LEUR TÉLÉPHONE AU VOLANT.

Cette nouvelle campagne, également relayée sur les réseaux sociaux, vient compléter le message délivré par le film « La dernière classe », diffusé depuis le mois d’août à la télévision, sur les dangers de l’utilisation du téléphone au volant. À l'heure des chasses au Pokemon et des messages postés non stop sur les réseaux sociaux, la Sécurité Routière, accompagnée de ses agences la chose et Anatome, rappelle les risques de tels comportements sur la route. Ces messages courts, affichés à l’arrière des bus et massivement diffusés sur les réseaux sociaux, sont conçus pour provoquer un déclic chez celui qui s'apprête à textoter ou téléphoner pour ne pas le faire en conduisant. Un conducteur sur deux déclare qu’il lui arrive de consulter son téléphone au volant et, plus grave encore, un sur dix reconnaît lire ou écrire des messages en conduisant.

Ces pratiques interdites, mais de plus en plus fréquentes, obligent le conducteur à quitter la route des yeux au moins pendant 5 secondes. Pendant ce moment de distraction, à 50 km/heure en ville, un véhicule parcourt 70 mètres, augmentant par 23 le risque de provoquer un accident grave.

Latest Ads