BETC Paris

Pantin, France

Basic Info

Founded in: 1994

Parent Company:

Network:

Holding: Vivendi (Paris, France)

Employees: 730

Awards: 2479

Creative Work: 1551

Clients: 68


Contact Information

1 à 13, rue de l’Ancien Canal CS 80101 93507 PANTIN CEDEX
Pantin 93507
France
Phone: (+33) 01 56 41 37 04
Email:
Website:

Catherine EMPRIN

Catherine EMPRIN

Managing director
Charlotte Lévy-Frébault

Charlotte Lévy-Frébault

Directrice des Relations Presse

Phone: (+33) 01 56 41 38 42

Stéphane Xiberras

Stéphane Xiberras

President & Chief Creative Officer BETC Paris

Phone: (+33) 01 56 41 37 88

Bertille Toledano

Bertille Toledano

President BETC Paris

Founded in: 1994

Parent Company:

Network:

Holding: Vivendi (Paris, France)

Employees: 730

Awards: 2479

Creative Work: 1551

Clients: 68

BETC Paris

1 à 13, rue de l’Ancien Canal CS 80101 93507 PANTIN CEDEX
Pantin 93507
France
Phone: (+33) 01 56 41 37 04
Email:
Website:
Catherine EMPRIN

Catherine EMPRIN

Managing director
Charlotte Lévy-Frébault

Charlotte Lévy-Frébault

Directrice des Relations Presse

Phone: (+33) 01 56 41 38 42

Stéphane Xiberras

Stéphane Xiberras

President & Chief Creative Officer BETC Paris

Phone: (+33) 01 56 41 37 88

Bertille Toledano

Bertille Toledano

President BETC Paris

Campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes: "Ce qui tue c'est l'indifférence" (sortie le 5 septembre)

À quelques mois de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, qui se déroulera le 25 novembre comme chaque année, Ni putes Ni soumises reprend la parole pour sensibiliser les Français sur ce sujet grave. Parce que chaque année, 146 femmes meurent encore sous les coups de leur conjoint.*
Partenaire de Ni Putes Ni Soumises et engagé dans les Grandes Causes depuis des années, BETC conçoit gracieusement une nouvelle campagne de sensibilisation « Ce qui tue, c’est l’indifférence », lancée depuis le 5 septembre à l’échelle nationale.
L’objectif de cette campagne est d’alerter l’opinion publique sur un fait grave qui ne doit jamais devenir un simple « fait divers ». Ainsi, face à l’indifférence générale, Ni putes ni soumises durcit le ton avec cette campagne détournant les faits de manière sarcastique pour provoquer la prise de conscience et le passage à l’action.


* Dernière source officielle : Etude nationale des morts violentes au sein du couple menée par le ministère de l'intérieur en 2010.