Germaphobie dans le métro

Comment promouvoir un gel hydroalcoolique dans la chaleur de l'été

C'est le challenge relevé par Ogilvy et Geometry en Australie, avec une expérience réalisée dans le le métro de Melbourne. Les transports en commun sont sans doute le lieu le plus redouté des maniaques des mains propres et sont reconnus par tous comme un vecteur de propagation des germes et bactéries. Or, en été, loin de la saison des grippes et des rhumes, il semble à première vue difficile de montrer l'intérêt de ce produit. De la poudre invisible a été pulvérisée sur différents équipement de 5 stations de métro: rambardes, tourniquets, boutons des ascenseurs... Des caméras infra rouges ont alors révélé la diffusion de la poudre. Tous les éléments pour sensibiliser les usagers étaient alors réunis.