La bannière “intelligente” pour répondre aux utilisateurs mobiles maladroits

Quand IKEA transforme le clic contre-productif du mobinaute en argument de communication

Connaissez-vous le phénomène des « gros doigts » (fat thumbs syndrome en anglais) ? Il s’agit des clics accidentels sur une bannière en utilisant son smartphone ou sa tablette. Cela nous est probablement tous déjà arrivé, et une étude de 2016 (par RETALE) a en fait montré que cela concernait près de 60% des clics sur les bannières de publicité mobile, voire même 89% pour la France. La réaction est alors plutôt négative, à 65% pour les français. Les gens se déclarent ennuyés quand cela arrive. IKEA, ayant développé le concept « where life happens » a décidé d’utiliser cette tendance à son bénéfice. Au lieu de diriger directement les gens vers un endroit où ils ne voulaient pas aller, IKEA leur offre la possibilité de confirmer ou de revenir en arrière, si leur clic était accidentel, en évitant donc ainsi de générer de la frustration. A une époque où les résultats de la publicité digitale ont pu être discuté, il s’agit d’un bon moyen d’évaluer la qualité et l’efficacité du taux de clics