Un pop-up store qui propose un produit plutôt original

Découvrez ce que Richard Branson, Albert Einstein, Steve Jobs ou John Lennon ont en commun

L’association « Made by Dyslexia » a pour objectif de changer les perceptions sur la dyslexie. A l’occasion de la sortie d’une étude réalisée avec YouGov, indiquant par exemple que 19% des gens associent la dyslexie à la créativité alors que 84% des dyslexiques déclarent avoir des talents créatifs supérieurs à la moyenne, l’agence Y&R souhaite montrer que « la dyslexie n’est pas un désavantage, mais un avantage qui aide à construire un monde moderne » (Jon Burley « Dyslexia is not a disadvantage, but an advantage that has helped shape the modern world. ») Comment ? avec une idée un peu déroutante pour que la dyslexie soit vue, non pas comme une faiblesse, mais plutôt comme une force, car obligeant les gens à faire les choses différemment et en prenant plus de risques. Sur le principe des boutiques éphémères, Made by Dyslexia a installé une banque de sperme dyslexique et a invité les visiteurs et passant à réfléchir au fait d’avoir un enfant dyslexique ou pas. Le tout relayé par un film diffusé sur le web, il s’agit d’une opération de RP originale pour mettre le grand public face à l’image de la dyslexie.