Il était une tendance...

Voici quelques uns des mots et thèmes qui vont certainement continuer à faire l’actualité en 2018.

by Mark Tungate , Adforum

Sans avoir une boule de cristal, on peut être sur que janvier va voir sortir une série de rapports et études sur les tendances qui vont nous assaillir dans les mois à venir. Il est tout aussi prévisible que les journalistes vont en utiliser quelques uns pour écrire un article. Alors, allons-y.

 

Les trois premiers rapports de tendances que nous avons pu consulter pour cette année viennent de la plateforme vidéo Unruly ainsi que des agences TBWA et J. Walter Thompson Intelligence. Ajoutés les uns aux autres, ils présentent plus d’une centaine de tendances potentielles, mais regardons plutôt celles qui risquent d’impacter notre futur numérique.

 

Il y a un sujet dont nous allons encore entendre parler cette année : c’est l’intelligence artificielle. Selon Unruly, 2018 sera l’année ou les annonceurs vont « finalement utiliser l’IA pour tirer parti de vos données et créer des expériences publicitaires encore plus personnalisées » : en d’autres termes, la publicité à laquelle vous ne pouvez échapper, « avec des marques comme Toyota qui créent des campagnes programmatiques basées sur l’utilisation des émojis et Disney encourageant les visiteurs du parc à porter des bracelets qui enregistrent leurs mouvements afin de leurs proposer des offres ciblées ».

 

Disney a lance son “Magicband” en 2015 et en décembre dernier a sorti la version 2 qui peut être entièrement customisée et est connectée à un compte My Disney Experience. Disney est d’ailleurs le 4ème distributeur d’objets mobiles connectés dans le monde.

Un autre terme que vous risqué d’être fatigué d’entendre (aussi bien que de comprendre), est “blockchain”, la technologie derrière les monnaies virtuelles. Blockchain est essentiellement un registre décentralisé qui garde une trace de chaque transaction, ce qui la rend entièrement transparente. (Imaginez quelque chose comme Google Docs.) Selon Unruly, blockchain « a le potentiel de permettre une transparence beaucoup plus grande tout au long de la chaîne de distribution publicitaire, assurant que toutes les parties ont un retour sur la visibilité de l’annonce et sur les actions quelle a déclenchées. » Si vous avez 20 minutes devant vous et que vous pouvez supporter le regard agaçant de la présentatrice, voici un guide malgré tout plutôt sympa réalisé par Wired sur Blockchain.  

Pendant ce temps, cette année pourrait voir un pic dans les dépenses publicitaires grâce à la Coupe du Monde et aux Jeux Olympiques d’hiver. Mais la confiance de l’annonceur en ces événements semble s’éroder (McDonald’s, pour n’en citer qu’un, s’est retiré du sponsoring des Jeux d’hiver), Unruly  pense que tout est en place pour du “piratage publicitaire” créatif par des challengers. D’ailleurs, il ajoute que Nike fait cela avec maîtrise depuis des années.

 

Voici notre spot préféré de Nike pour 2017.

La publicité Nike nous amène à l’une des tendances de JWT : “la vision féminine” (the female gaze). Le sujet de la place de la femme dans la société n’est pas nouveau, bien au contraire, mais JWT a identifié des plateformes digitales qui font agencer les choses dans le domaine des médias et de l’entertainment. The Front est un réseau créatif de production de vidéos en ligne fondé et dirigé par des femmes. Et Girlgaze, fondé par la photographe et présentatrice Amanda de Cadenet a pour rôle de soutenir les femmes derrière la caméra.

 

JWT nous conseille également de surveiller les yeux et les oreilles d’internet. Ce qu’ils veulent dire par là, c’est que la reconnaissance faciale et les technologies d’activation vocale vont se généraliser. Qu’il s’agisse d’un téléphone qui reconnaisse son propriétaire ou d’un appareil électroménager commandé vocalement, 2018 risque d’être l’année où nous allons nous rapprocher des objets inanimés.

 

Et peut-être que cela aura lieu...

Un mot que nous aimerions entendre plus cette année (peut-être parce que le son nous plait) est “Vaporwear”. Selon le rapport de tendances Blackslah de TBWA, c’est ce qui décrira la mode des accessoires virtuels. Imaginez les utilisateurs Snapshat avec leur filtre “dog face”, ou le jeu de role hollywoodien Kim Kardashian qui permet aux participants d’acheter des vêtements et du maquillage. Combien de temps cela va-t’il prendre pour que les marques de modes vendent des produits que vous ne pourrez porter que dans votre vie sur les réseaux sociaux ?

 

Pour finir, j’étais plutôt ravi de lire la prévision d’Unruly sur la revanche des “médias premium”. Si 2017 aura été l’année où Google et Facebook se sont montrés peu rassurants pour les marques, qui ne sont jamais certaines du contenu à côté duquel leurs pubs vont apparaître, 2018 sera l’année où les médias vont se montrer plus transparents et dignes de confiance. En combattant les « fake news », des sites comme le New York Times et le Guardian vont rappeler aux annonceurs, comme Unruly le dit, que « les consommateurs ont deux fois plus de chance de croire des informations venant de sites premium que de leurs feeds sur les réseaux sociaux ». L’étape d’après est « The Verified Marketplace » dans laquelle, « Le Guardian, le Telegraph et News UK se sont associés pour proposer un inventaire de vidéos fiables ».

 

Voilà. Nous vous souhaitons de belles actualités pour 2018

 

Pour voir les rapports complets :

 

TBWA

Unruly:

J. Walter Thompson Intelligence