Les films des consignes de sécurité dans les avions

4 milliards de passagers transportés par avion en 2017 : une manne et un challenge en terme de communication pour les compagnies aériennes.

by Maud Largeaud , AdForum

En cette période d’été et de vacances, nombreux sont ceux qui vont prendre l’avion et voir ou entendre, pour la énième fois, avec plus ou moins d’attention, d’ennuyeuses consignes de sécurité avant le décollage. Les compagnies aériennes sont donc nombreuses à avoir adopté, depuis plusieurs années, des films de présentation de ces consignes et à tenter, de diverses manières, de capter l’attention du passager.

Ces deux dernières semaines, British Airways et Singapore Airlines ont dévoilé chacune un film de démonstration des consignes de sécurité faisant appel à deux tendances :

La première est probablement d'associer ces consignes à une promotion des lieux pour lesquels vous allez vous envoler. 
Ainsi, Elizabeth Quek, une hôtesse de Singapore Airlines vous rappelle les consignes, tout en vous dévoilant les charmes de de Singapour. 

Ce film très esthétique, réalisé par l’agence TBWA locale, en partenariat avec le Singapore Tourism Board n’est pas sans rappeler les films de sécurité réalisés, ces deux dernières années, par Qantas. 


En effet, après le film 2016 qui a pu être vu 90 millions de fois, la compagnie aérienne a souhaité renouveler l’opération en sélectionnant des spots attractifs partout dans le pays. Comme le dit le CEO de Qantas, Mr. Joyce, « il est plus facile d’attirer l’attention quand il y a quelque chose d’intéressant à voir ».

Un film de sécurité de la compagnie néerlandaise KLM a, quant à lui, animé des carreaux de la célèbre porcelaine de Delft.

 

L’association entre tourisme et voyage semble dans ces cas, évidente à faire. Vous êtes en condition pour voyager.

Dans le deuxième cas, les films peuvent jouer sur les personnages ou sur l'histoire.
Ainsi British Airways et son agence BBH Londres essaient de capter l’attention des passagers grâce à des célébrités, qui ici, participent à un casting réalisé également pour l’association Comic Relief.  


C’est sur ce registre que fonctionne régulièrement Air New Zealand depuis plusieurs années, en ayant transformé son film des consignes de sécurité en véritable outil de promotion.
Le premier du genre s’est appuyé sur le casting du Seigneur des Anneaux et du Hobbit (qui ont d’ailleurs boosté le tourisme dans le pays) .

 

Qui n’aurait pas rêvé de voyager aux côtés de Frodon ou d’apparaître dans ces « superproductions aériennes ».
En 2017, Air NZ s’est même offert les services de Katie Holmes et Cuba Gooding Junior.

Et à l’occasion de la dernière Coupe du Monde de rugby, la compagnie aérienne, sponsor de l’équipe nationale a même transformé les All Blacks en "Men in Black".

 

Sur le même registre, Qatar Airways, sponsor du FC Barcelone, s’est offert les services de Messi, Piqué et autres stars du ballon rond dans une vidéo qui n’était pas destinée qu’aux fans du Club.

 

Air France et son agence BETC ont proposé, en 2015, une version musicale et chorégraphiée de leur film des consignes de sécurité, tout en gardant le style marqué très «France is in the Air » adopté pour la campagne de communication globale.

 

Virgin America avait dès 2013 initié le mouvement de transformer ces ennuyeux films de sécurité en vidéos captivantes avec une comédie musicale très dynamique : #VXsafetydance.


En fait, il semblerait que Thomson Airways ait commencé à changer ce genre de films dès 2008 en remplaçant les hôtesses et stewards en enfants vous rappelant les consignes de sécurité.


Qui aurait osé ne pas écouter ces charmants bambins ?


Tant que les compagnies aériennes et leurs prestataires, agences ou société de production prennent garde à ne pas rentrer dans les caricatures, (comme Air NZ qui a finalement annulé, sous la pression la diffusion de son film spécial Sport Illustrated), elles peuvent trouver différents artifices pour capter l’attention de leurs passagers, au moment où ils ne peuvent plus « s’échapper »: belles images, casting, animation,...


Et tant qu’elles ne prennent pas leurs passagers pour des « pigeons », on sera bien obligé de les écouter, ces fameuses consignes de sécurité.