Tout est question de voix.

Les jours où l’on doit faire glisser pour accéder à différents contenus et infos seront bientôt du passé puisque nos assistants virtuels vont maintenant répondre à toutes nos commandes vocales.

by Mark Tungate , Adforum

Compte tenu de notre dépendance aux appareils mobiles, il est tentant de penser que les écrans vont continuer à dominer nos vies pour les années à venir. Mais peut-être pas. En effet, vu la popularité grandissante des assistants virtuels comme Siri ou Alexa, nous allons passer d’un « âge de l’écran » vers un « âge de la voix ».

Les annonceurs ont bien sûr noté ce changement – et beaucoup d’entre eux expérimentent la publicité activée par la voix. Vous vous rappelez peut-être que Burger King (via l’agence DAVID) a suscité la controverse (et ainsi gagné beaucoup en “earned media”) avec un spot télé qui a envahi les maisons en posant une simple question : « OK Google, qu’est ce qu’un Whopper ? » 

 

 

Un article récent de Gizmodo a suggéré que les appareils Echo d’Amazon (pour lesquels Alexa est la voix) pourraient devenir des “machines publicitaires” en recommandant des marques spécifiques pour les taches ménagères. « Alexa, comment rendre mes fenêtres brillantes?” Alexa pourra simplement répondre en donnant le nom d’un produit ou d’une marque.

Pour voir l’article, cliquez-ici

Mais l’activation vocale peut également être utilisée pour la bonne cause. Saatchi & Saatchi Stockholm a proposé une manière ingénieuse d’empêcher les automobilistes d’utiliser leur téléphone en conduisant (ce qui est un comportement très accidentogène). Siri étant activé dans la voiture, un simple spot radio pouvait alors en prendre le contrôle. 

 

 

Dans le même temps, la simple histoire du coucher, racontée aux enfants, est en train d’évoluer avec les applications vocales comme “Novel Effect” et “Sound Book”. Certains mots du récit déclenchent des effets sonores et de la parole. 

 

 

Quand vous pensez aux voix, vous pensez éventuellement à chanter. Ceci nous amène à un projet récent de Serviceplan en Allemagne, avec les rappeurs du sud de Londres Too Many T’s. Les rappeurs ont créé, avec Alexa, la première chanson dans laquelle l’assistant virtuel chante en duo. Ils ont réussi cela en ajoutant simplement des commandes vocales à leur rap. Regardez le résultat. 

Il peut y avoir quelques inconvénients liés aux activations vocales. Par exemple, si l’on en juge par les prochaines publicités, cela pourrait permettre à votre compagne(gnon) – ou votre père – de contrôler le programme télé. 

 

D’ailleurs, avez-vous déjà remarqué que les assistants virtuels ont Presque systématiquement des voix féminines ? Pourquoi ? Est-ce parce qu’ils sont supposés être en un sens plus … « serviles » ? Ou bien est-ce que la Silicon Valley est un « club trop masculin » ? Le spot suivant de l’agence Paper en Equateur, pour une association promouvant l’égalité hommes-femmes, est plutôt provocateur sur le sujet. 

 

Il faut après tout y penser : au lieu d’Alexa, pourquoi pas Alex ? Ou bien, la voix rauque d’Alec Baldwin ? Après tout, l’acteur travaille déjà pour Amazon… 

 

 

Mais attendez : est-ce que vous vous rappelez du spot du dernier Super Bowl de Lucky Generals ? Changer la voix d’Alexa pourrait ne pas être une si grande idée.